​Dyson Supersonic™ Or 23,75 Carats
Comment une obsession des matériaux a conduit Dyson à voir plus loin qu’un simple coloris

Paris, le 11 septembre 2018 : A l’occasion des fêtes de fin d’année, Dyson lance une édition exclusive: un nouveau sèche-cheveux Dyson Supersonic™ doré à l’or fin 23,75 carats. Conçu par James Dyson,  la tête de l’appareil est recouverte de feuilles d’or appliquées à la main,  grâce à une méthode de dorure traditionnelle. 

Parmi les priorités, Dyson met un point d’honneur à toujours utiliser les technologies les plus perfectionnées, tant au niveau des matériaux utilisés qu’à la manière dont ses appareils sont produits. Avec le sèche-cheveux Dyson Supersonic™ Or 23,75 Carats, James Dyson a mis au défi ses ingénieurs de trouver une solution pour appliquer les feuilles d’or sur le sèche-cheveux Dyson Supersonic.

Selon James Dyson, « L’or est un l’un des matériaux les plus résistants du monde, et est utilisé dans le design, la sculpture et l’architecture depuis des siècles. Je suis fasciné par les propriétés de ce métal précieux. À l’image des procédés d’ingénierie que nous revendiquons fièrement, la dorure est un exemple parfait de savoir-faire minutieux. »
L’art de la dorure est pratiqué depuis des milliers d’années. De fines feuilles d’or sont appliquées sur une surface, ce qui lui donne une apparence de métal massif ou incrusté. La technique utilisée pour appliquer l’or a peu changé depuis son invention.
 
 Dans un premier temps, les ingénieurs et designers Dyson ont appris les techniques nécessaires à la dorure auprès d’un maître doreur. Une fois les compétences acquises, l’équipe chargée du design et de l’ingénierie a cherché à décomposer le procédé afin que l’application soit optimisée et que la  finition de la surface soit parfaite.

Explorant les procédés industriels, l’équipe a rapidement compris que ceux-ci pouvaient être facilités par la technologie, mais que le savoir-faire artisanal demeurait incontournable. Mesurant une épaisseur d’environ 333 atomes, soit 1/666e du diamètre d’un cheveu humain, chaque couche de feuille d’or devait être appliquée à la main.

Britta Stockinger, ingénieure Dyson, explique : « Chez Dyson, nous ne craignons pas de relever de nouveaux défis. Nous n’étions pas experts en or ou en dorure, mais nous avons décomposé la technique en étapes individuelles afin de comprendre comment chaque paramètre affecte la finition et comment en optimiser l’application sur notre sèche-cheveux. Grâce à notre expertise dans les processus de conception, les adhésifs, la peinture et le design, nous sommes parvenus à apprendre une compétence très traditionnelle et à l’adapter à une application du 21e siècle.»

Sous les feuilles d’or se cache un anneau rouge qui rend hommage à la méthode traditionnelle de la dorure. Dyson a recréé la couleur rouge présente sur des encadrements, des sculptures et d’autres  objets anciens recouverts de feuilles d’or. Comme d’autres pièces dorées à l’or fin, l’anneau rouge de l’appareil révèlera une partie de sa couleur au fil du temps, ce qui confèrera au sèche-cheveux doré à l’or fin une patine caractéristique et unique.

Pendant la phase de développement, les ingénieurs Dyson ont monté un bras de peinture robotisé qui applique minutieusement un adhésif appelé « mixtion» sur la surface de l’anneau rouge. Le bras robotisé s’assure que l’adhésif est appliqué uniformément et à plusieurs reprises sur chaque pièce, garantissant une finition parfaite et impeccable.

Une fois l’adhésif déposé, deux couches de feuilles d’or de 23,75 carats provenant de Florence (Italie) sont appliquées à la main et soigneusement brossées afin de former une finition lisse et uniforme.

   

Contacts presse

Sophie Mahieu: sophie.mahieu@dyson.com – 01 56 69 79 81

Chloé Norest : chloe.norest@dyson.com – 06 65 10 61 03

-Notes -


Disponibilité : le nouveau Dyson Supersonic™ Or 23,75 carats sera disponible à partir du 28 septembre 2018 sur dyson.fr

Prix : 499 euros


En savoir plus sur le sèche-cheveux Dyson Supersonic™

Alimenté par le moteur numérique Dyson V9 : , petit et puissant, celui-ci est logé dans le manche, et non dans la tête de l’appareil. Le sèche-cheveux est donc bien plus ergonomique et offre une prise en main confortable. Sa turbine à 13 pales tourne à plus de 110 000 tpm, générant 3,5 kPa de pression et propulsant 13 litres d’air par seconde..

Rapide et concentré : le moteur étant situé dans le manche, la tête de l’appareil dispose de suffisamment de place pour accueillir la technologie Air Multiplier, celle-là même qui est utilisée dans les purificateurs et les humidificateurs Dyson. Le flux d’air qui sort de la tête de l’appareil crée une zone de basse pression qui aspire l’air environnant par un effet d’attraction et d’entraînement. L’air est attiré par le moteur puis amplifié trois fois. Il produit un flux d’air à haute-pression et de grande vitesse idéal pour sécher et coiffer rapidement les cheveux.

Contribue à protéger la brillance naturelle : une thermistance à bille de verre et un microprocesseur contrôlent soigneusement un élément chauffant à double couche. La température de l’air à la sortie est mesurée 20 fois par seconde, contribuant ainsi à protéger les cheveux des dégâts  causés par la chaleur extrême.

Réglages et accessoires : il existe quatre réglages de chaleur, dont un bouton d’air froid et une option « Froid constant », ainsi que trois réglages de vitesse de l’air. Les ingénieurs Dyson ont conçu trois embouts magnétiques – un concentrateur pour brushing, un embout lissant et un diffuseur – afin de mieux contrôler le flux d’air. Ils permettent de maîtriser les différents types de cheveux et de  réaliser une variété de styles.


En savoir plus sur l’or
Parmi tous les métaux, l’or est celui qui possède la meilleure résistance à la corrosion. Il ne s’oxyde pas, et par conséquent ne ternit pas ou ne change pas de couleur au fil du temps. Il est l’un des éléments les plus malléables et peut facilement être manipulé, roulé ou frappé.

L’art de la dorure a été observé pour la première fois il y a plus de 4000 ans. Depuis, le processus de dorure a été utilisé pour illuminer des manuscrits, des statues, des bâtiments, des sculptures et des œuvres d’art.


À propos de Dyson

  • Dyson est une entreprise de technologie internationale qui possède des centres de recherche et développement en Malaisie, à Singapour, aux Philippines et au Royaume-Uni. Dyson emploie plus de 12 000 personnes dans le monde, notamment 4500 ingénieurs et scientifiques – dont une part croissante en Asie du Sud-Est où des activités de production et d’exploitation interviennent également.
  • Dyson met en œuvre des plans ambitieux pour développer de nouvelles technologies avec des équipes se consacrant au développement de batteries solides, de moteurs électriques, de systèmes de vision, de technologies de machine learning et d’intelligence artificielle.
  • Le campus Dyson de 27 hectares situé à Malmesbury, Wiltshire, abrite également le Dyson Institute of Engineering and Technology, qui a ouvert en septembre 2017. Dyson a investi 31 millions de livres sterling dans l’enseignement supérieur en Grande-Bretagne pour contribuer à pallier la pénurie d’ingénieurs en Grande-Bretagne. Le programme diplômant de 4 ans, sans frais de scolarité, couvre les bases de l’ingénierie durant les deux premières années, suivi d’un enseignement en électronique et en génie mécanique durant les troisième et quatrième années – le tout associé à un emploi rémunéré au sein de l’équipe de recherche et développement Dyson, en travaillant sur des projets réels, encadrés par des ingénieurs et des scientifiques de renom.
  • En septembre 2017, James Dyson a révélé qu’il travaillait sur une voiture électrique depuis trois ans. Il annonçait qu’il investirait 2 milliards de livres sterling dans le développement de ce véhicule pour un lancement en 2021. Le projet s’appuie sur les compétences des ingénieurs Dyson dans le domaine des batteries solides, moteurs, systèmes de vision, robotique, CVC et aérodynamique. C’est un projet ambitieux avec un planning serré.