Dyson ouvre le Dyson Institute of Engineering and Technology 

James Dyson ouvre le Dyson Institute of Technology pour offrir des diplômes visant à contrer la pénurie des ingénieurs au Royaume-Uni



Les étudiants et jeunes diplômés se voient de plus en plus offrir une formation diplômante ou parfois même un poste dès leur entrée sur le marché du travail. Dans un monde professionnel davantage tourné vers l’international, ils sont parfois tentés à orienter leur choix à l’étranger. Ceci a pour conséquence une pénurie de profils techniques dans les pays européens tel que le Royaume-Uni. 

James Dyson s’est lancé pour défi d’encourager les futures générations d’ingénieurs puisqu’il prévoit de doubler les effectifs d’ingénieurs Dyson d’ici 2020. Aujourd’hui, il expose son plan d’ouvrir les Dyson Institute of Technology où les étudiants pourront à la fois bénéficier d’un enseignement de qualité en matière d’ingénierie tout en travaillant au sein du Campus  Dyson dédié à la Recherche et au Développement dans le Wiltshire. Les inscriptions sont désormais ouvertes pour avoir la chance de faire partie de la première génération des étudiants férus d’ingénierie dont la rentrée se fera en septembre 2017.

A travers l’Institute of Technology, James Dyson investira 15 millions de livres sterling dans les 5 prochaines années afin de faire face au manque d’ingénieurs au Royaume-Uni. Il prévoit ainsi d’offrir aux apprentis ingénieurs les plus brillants une alternative pertinente aux diplômes classiques. Ce nouveau diplôme vise à combiner l’apprentissage académique qui sera dans un premier temps dispensé par l’Université WMG de Warwick avec une approche pratique sur le développement des produits Dyson tout en travaillant aux côtés de l’équipe d’ingénieurs Dyson qui compte 3 000 personnes. Les étudiants sortant de ce cursus n’auront pas de dettes et pourront étudier tout en étant rémunérés pendant toute la durée du programme qui s’étend sur 4 années dans la perspective de bénéficier d’un juste salaire.   

“La pénurie d’ingénieurs qui touche aujourd’hui le Royaume-Uni a un impact direct sur Dyson car cela nous freine dans notre volonté d’augmenter le nombre de technologies que nous souhaitons développer et exporter du pays. Nous prenons le problème à bras le corps en créant ce nouveau diplôme qui combine l’apprentissage théorique à la pratique avec un travail réel et une rémunération en conséquence tout en étant intégré à une équipe d’experts en la matière, ”explique James Dyson.

“Je sais qu’il y a beaucoup de personnes qui sont passionnés d’ingénierie comme je le suis et qui remettent en question chaque aspects d’un produit, commet celui-ci fonctionne et comment il peut être amélioré. Alors pourquoi ne pas se retrouver coincé dans un poste d’ingénieur dès la sortie d’école ?, ” poursuit-il.

“Le diplôme d’ingénieur créé sur mesure a été développé par les ingénieurs Dyson et l’Université WMG  de Warwick dans le but de combler le fossé entre l’industrie et l’université. Le programme qui s’étend sur une durée de 4 ans couvre l’ensemble des bases de l’ingénierie pendant les deux premières années et offre un contenu davantage axé sur  l’ingénierie électronique et mécanique au cours des années suivantes. Les étudiants auront également la possibilité de se rendre aux centres de Technologie et de Design de Singapour et en Malaisie, ”ajoute-t-il.

“Pour rester compétitives, il est essentiel pour les entreprises britanniques d’avoir les bonnes personnes avec les compétences nécessaires. Je suis ravi de travailler avec le Dyson Institute of Technology sur ce diplôme et salue l’initiative de James Dyson de développer un pôle d’excellence qui disposera des compétences requises pour travailler dans l’industrie d’aujourd’hui, ”commente le Professeur Lord Bhattacharyya, Président et Fondateur de l’Université WMG de Warwick.

D’après les nouveaux projets révélés par le Département de l’Education dans un Livre Blanc, le Dyson Institute of Technology a soumis sa candidature pour pouvoir délivrer un diplôme certifié par l’Etat, lui conférant ainsi le statut d’université en tant que telle. Dyson espère ainsi poursuivre le travail mené par la Fondation James Dyson et offre ainsi aux ingénieurs en devenir une formation de haute qualité.

Dyson cherche actuellement à développer des partenariats avec près quarante universités à travers le monde mais également à financer les doctorants ainsi que les professeurs des meilleures écoles d’ingénieurs dont l’Imperial College de Londres et l’Université de Cambridge. Dyson prévoit également d’investir près de 100 millions de livres sterling dans la recherche externe au cours des 4 prochaines années notamment en travaillant avec des start-ups israélienne ou encore singapourienne et américaines. Les étudiants auront accès à ce réseau incomparable mondial d’experts en ingénierie.