Découvrez le Dyson Airblade V, ​un concentré de technologie dans un design réduit
Dyson Airblade V :
 
Un concentré de technologie dans un design réduit

Les ingénieurs Dyson ont relevé un nouveau défi : adapter la technologie Airblade™, reconnue comme étant la plus performante du marché, à un appareil de taille réduite.  Doté de la dernière version du moteur numérique Dyson, le sèche-mains Dyson Airblade V sèche toujours les mains de façon rapide et efficace en 10 secondes, mais sa taille est diminuée de 60%.

Les sèche-mains traditionnels sont équipés d’une seule et même sortie d’air chaud. Les capteurs ne se déclenchent pas toujours et l’air qui en ressort est bien souvent entrecoupé et non-hygiénique. Après nous être frotté les mains inutilement, nous abandonnons au bout de quelques secondes : nos mains sont encore humides.

Le Dyson Airblade V sèche les mains séparément, grâce à deux sorties d’airs distinctes. L’air pulsé à grand vitesse agit comme un essuie-glace : les lames d’air balayent l’eau présente sur les mains pour un séchage rapide et efficace. 

James Dyson :
« Nos ingénieurs ont procédé à une modélisation numérique pour développer notre moteur numérique. Il tourne sur lui-même 6 000 fois par seconde. La vitesse engendrée permet de créer un flux d’air ultra rapide. C’est cette rapidité d’exécution qui fait que le sèche-mains Dyson Airblade V est très hygiénique. »

La technologie Airblade™: deux lames d’air non chauffé sont pulsées à 690km/h à travers les deux fines fentes de 0,8 mm. Chaque main bénéficie d’un séchage indépendant ultra-rapide, sous les deux angles du « V ». 

Le tout dernier moteur digital Dyson : Puissant et ultra efficace, d’un diamètre de seulement 85 mm, c’est un des plus petits moteurs au monde, avec une puissance de 1600W. Grâce à sa technologie de pulsation digitale, il peut atteindre une vitesse de 90,000 tours par minute en moins de 0,7 seconde.

Détection des mains : Le Dyson Airblade V fonctionne sans contact et sans capteurs. Les deux plaques métalliques situées sur les côtés de l’appareil font office de « détecteurs ». Elles forment un champ magnétique. Lorsque l’utilisateur approche sa main, ce champ magnétique est rompu, ce qui déclenche le moteur. Lorsque l’utilisateur retire sa main, le champ est alors rétabli et l’appareil se met en veille. Il n’y a donc pas besoin d’appuyer sur un bouton. 

Les filtres HEPA : Le sèche-mains Dyson Airblade V est équipé de filtres HEPA H13. 99,9 % des bactéries et virus présents dans l’air des sanitaires sont capturés. Les mains sont donc séchées par un air plus propre, et non par un air vicié. 

NOTES :

Le moteur digital Dyson :

Dyson emploie près de 100 ingénieurs dans son département moteur. En 15 ans, la société a investi 100 millions de livres dans la R&D. Elle continuera d’investir 10 millions de livres chaque année dans ce domaine.

Le coût de développement du dernier moteur digital Dyson est de 26,9 millions de livres. Son développement a duré 10 ans.

Les moteurs digitaux Dyson sont fabriqués dans une usine Dyson à Singapour. Le parc d’activité de 10 000 m2 produira 50 000 moteurs par semaine.

Pendant sa durée de vie, le moteur digital contenu dans le Dyson Airblade V génèrera 189 000 m3 d’air, de quoi sécher un équivalent en eau de 75 piscines olympiques.  


Recherche, Design et Développement : Les nouveaux sèche-mains Dyson Airblade™ sont le fruit d’une recherche intensive de 3 années. 125 ingénieurs ont été mobilisés. L’investissement est d’environ 40 millions de livres. 

Robotique et tests : Les ingénieurs ont créé plus de 3 300 prototypes des nouveaux sèche-mains avant de parvenir aux résultats désirés. Chaque composant a été soumis à des centaines de test, tant sur la mécanique que sur la résistance des matériaux. Le lavage des mains a été simulé plus d'un milliard de fois.

Brevets : 110 brevets ont été déposés pour le développement des nouveaux sèche-mains. 100 autres brevets sont consacrés au dernier moteur digital. 

Garantie : L’appareil est garanti 5 ans. 

Coûts de fonctionnement réduit : Le Dyson Airblade V sèche 18 paires de mains pour le prix d’un seul essuie-main papier. Son coût de fonctionnement par an est de 42 livres par an.  
 
Prix généralement constaté : 1 020 € (polycarbonate blanc) et 1 080 € (polycarbonate nickel)

Disponibilité: Le Dyson Airblade V sera disponible à partir du 5 février 2013, via Dyson ou l’un de ses distributeurs. 


Les responsables de chantier et les architectes pourront télécharger les plans et détails techniques des nouveaux appareils Dyson Airblade™ sur www.dysonairblade.fr à partir du 5 février 2013.