Dyson investit 5 millions de livres sterling dans la recherche en robotique.
Dyson investit 5 millions de livres sterling dans la recherche en robotique.

Paris, le 11 février 2014 : S’ils paraissent encore relativement loin, les robots s’inviteront sans nul doute dans nos logements d’ici quelques années. Dyson a choisi d’investir dans ce domaine en versant la somme de 5 millions de livres sterling à l’Imperial College de Londres, pour la création d’un laboratoire de recherche dédié aux robots domestiques.

Le Groupe Dyson investit 5 millions de livres sterling dans un laboratoire en robotique, conjointement avec l’Imperial College de Londres. La recherche se concentrera sur les systèmes de vision des robots, dans le but d’améliorer les futures générations. L’objectif principal de cet investissement est de développer, à long terme, des robots capables de voir et comprendre le monde qui les entoure, pour interagir intelligemment avec lui.

 «Ma génération pensait que le monde serait envahi de robots en 2014. Les robots sont aujourd’hui dotés de capacités mécaniques et électroniques, mais ils manquent encore de compréhension. Nous souhaitons que les robots aillent plus loin, qu’ils comprennent et s’adaptent au monde qui les entoure. Cette nouvelle génération de robots sera très utile et fera appel à des technologies encore impensables “. James Dyson

Le Groupe Dyson travaille sur l’univers de la robotique depuis 15 ans. En 2005, l’entreprise a choisi de collaborer avec l’Imperial College de Londres, et plus particulièrement avec le professeur Andrew Davison, considéré comme l’un des plus grands experts dans ce domaine. C’est lui qui mènera les recherches sur ces systèmes de vision novateurs, parallèlement aux équipes d’ingénieurs Dyson. Ensemble, ils travailleront au développement d’aspirateurs robots mais pas seulement : il s’agira d’effectuer des recherches sur tous les types de robots domestiques utiles à la maison.

Le laboratoire de recherche, qui prendra vie au sein même de l’Imperial College, s’apprête à recruter 15 scientifiques, six chercheurs post-doctorants, ainsi que des ingénieurs électroniciens.

Différentes équipes d’ingénieurs Dyson seront aussi mobilisés pour travailler conjointement avec ces scientifiques. 

NOTES :

Le Laboratoire de recherche de l’Imperial College et Dyson

  • La recherche se concentrera sur la détection avancée de la vision des robots et leur interprétation de l'environnement.
  • La recherche aura lieu sur le campus de l'Imperial College.
  • Dyson contribue à la création de ce laboratoire en versant 5 millions de livres, sur un coût total du laboratoire de 8 millions de livres.


Dyson

  • Dyson emploie près de 2000 ingénieurs et scientifiques qui développent les nouvelles technologies qui prendront forme d’ici 25 ans. Dyson investit près 1,5 millions de livres par semaine dans la recherche et le développement. Ces 2 dernières années, le nombre d’ingénieurs au Royaume Uni a doublé.
  • Le mois dernier, Dyson a annoncé le projet d’une nouvelle expansion, la plus importante qu’elle ait connu depuis 20 ans : Dyson compte investir près de 250 millions de livres pour doubler de taille, et créer 3000 nouveaux postes d’ingénieurs.
  • Actuellement, Dyson recrute actuellement 400 nouveaux postes d’ingénieurs à Malmesbury, en Angleterre.
  • En 2001, Dyson a lancé le premier robot aspirateur au monde, le DC06. Après avoir finalisé la phase de production, il n'a finalement été lancé sur les marchés, considérant qu’il n’était pas assez efficace. Les ingénieurs Dyson ont préféré ne pas lancer un appareil qui nettoierait correctement. Ils souhaitaient qu’il se dirige dans l’espace aussi bien qu’un humain le ferait.