Dyson a ouvert le Dyson Technology Centre à Singapour
Dyson investit dans son avenir avec l’ouverture du nouveau Dyson Technology Centre à Singapour

En 2007, le premier bâtiment accueillant une petite équipe d’ingénieurs ouvre à Science Park I à Singapour afin d’assurer la transition entre le design et la production. 10 ans plus tard, de nouveaux ingénieurs dédiés à la recherche et au développement des technologies avancées en termes de production, de développement de logiciels et de robotique s’installent dans le nouveau Dyson Technology Centre à Singapour.

Singapour, le 13 février 2017: James Dyson ouvre aujourd’hui les portes du nouveau Dyson Technology Centre à Singapour avec la présence exceptionnelle du Ministre du Commerce et de l’Industrie, S. Iswaran. Ce nouveau Centre permet à Dyson de poursuivre sa volonté de se développer en Asie mais également dans le monde entier avec des technologies de pointe développées par des ingénieurs. 

Dyson a investi près de 330 millions de livres sterling dans son avenir à Singapour. Le nouveau bâtiment dispose de laboratoires derniers cris permettant aux experts en hardware et logiciels de travailler ensemble. Dyson prévoit ainsi de doubler ses effectifs à Singapour dans les années à venir. Situé en plein cœur du berceau où de nombreuses startups sont installées et à deux pas du campus de l’Université Nationale de Singapour, ce nouveau Centre accueille des équipes d’ingénieurs qui travailleront sur le développement des futures technologies.

« Ce n’est pas par hasard si nous avions décidé de franchir une nouvelle étape dans notre investissement à Singapour, ceci dans le but d’accomplir nos ambitions technologiques. Ici, certains des esprits les plus brillants du monde travaillent sur l’intelligence artificielle, l’apprentissage automatique, la robotique, la dynamique des fluides, les systèmes de vision afin de réunir le hardware, l’électronique et les logiciels.  De bons logiciels permettent en effet aux appareils Dyson de continuer à s’améliorer avec le temps et de les doter de l’intelligence nécessaire pour comprendre et réagir à leur environnement, » explique Sir James Dyson.

Dyson continue d’investir 7 millions de livres sterling chaque semaine dans la recherche et le développement et emploie 3 500 ingénieurs et scientifiques à travers le monde dont près de 1 100 personnes à Singapour. Les équipes sont réparties entre le nouveau Technology Centre à Singapour à Science Park I, et l’usine de West Park où sont fabriqués les moteurs numériques. 
Dyson recherche les meilleurs ingénieurs spécialisés dans différents domaines comme la connectivité, les moteurs, les capteurs, l’électronique, la robotique, la navigation, le software et le traitement de l’air.

« Nous sommes ravis que Dyson se développe et renforce sa présence à Singapour. Avec un intérêt pour les technologies connectées et les machines intelligentes, le nouveau Dyson Technology Centre de Singapour va permettre la création de nouveaux emplois dans différents domaines tels que l’intelligence artificielle, l’apprentissage automatique et le développement de logiciels. Ceci va permettre d’inspirer les jeunes singapouriens, leur présenter les opportunités qu’offrent l’ingénierie et soutenir notre volonté de construire une économie basée sur l’innovation, » déclare Dr. Beh Swan Gin, Président du Conseil du Développement Economique. 
  
Control Tower
Dyson a vendu plus de 13 millions d’appareils dans 75 pays à travers le monde utilisant 4 milliards de composants fabriqués par plus de 500 fabricants. Les volumes ont doublés au cours des 4 dernières années et il est prévu que les 4 prochaines années connaissent le même succès. La Control Tower du Centre fournit une vision en temps réel de la chaîne logistique et des données logistiques afin de répondre aux événements dès qu’ils se présentent, permettant ainsi de réduire les éventuels risques qui peuvent survenir. 

« Les habitudes d’achat ont changées tout comme notre chaîne logistique. La Dyson Control Tower est connectée à l’ensemble de celle-ci grâce à la dernière technologie qui permet d’avoir une vision en temps réel et permet de mesurer la fiabilité et la performance de livraison afin que nos produits arrivent chez les clients en temps et en heure,» explique Jim Rowan, Chief Operating Officer 
 
West Park
Le Dyson Technology Centre de Singapour est situé à 30 minutes de West Park où se trouve l’usine de production des moteurs numériques Dyson capable de fabriquer un moteur toutes les 2,6 secondes. Basée sur l’expertise de Singapour en matière de production automatique avancée, la chaîne de production repose sur une robotique de précision qui permet de produire des moteurs ultra-puissants. Le plus petit des moteurs Dyson à ce jour est le V9, tournant à 110 000 tours par minute. Le moteur V9 est capable de propulser 13 litres d’air par seconde au travers d’un diamètre de 27 millimètres.

Notes :
 
Historique de Dyson à Singapour : 
• 2007 : Dyson s’installe à Science Park I avec une petite équipe d’ingénieurs qui soutient la transition entre le design et la production.
• 2009 : Dyson déménage et s’installe dans un espace de 3 000m² situé au sein d’Alexandra Technopark, avec une augmentation des effectifs de 700%.
• 2012 : Dyson inaugure son usine de West Park où sont fabriqués les moteurs numériques en janvier.
• 2013 : Dyson annonce un investissement supplémentaire 100millions de dollars singapouriens dans l’usine de West Park. 
• 2015 : Dyson investit à nouveau 100 millions de dollars singapouriens dans l’usine de West Park, comprenant une nouvelle ligne de production dédiée au moteur V9 qui se retrouve dans le sèche-cheveux Dyson SupersonicTM.
• 2016 : Dyson produit sont 20 millionième moteur à West Park en septembre et s’installe en décembre dans le Dyson Technology Centre à Singapour. 
• 2017 : Dyson inaugure le nouveau Dyson Technology Centre à Science Park I à Singapour.

Pénurie des ingénieurs au Royaume-Uni
James Dyson a prévu d’investir 15 millions de livres sterling au cours des 5 prochaines années pour faire face à la pénurie d’ingénieurs au Royaume-Uni. L’Angleterre aura besoin de près de 640 000 ingénieurs supplémentaires d’ici 2020 ce qui limite fortement les besoins de recrutement de Dyson. James prévoit ainsi d’offrir aux apprentis ingénieurs les plus brillants une alternative pertinente aux diplômes classiques en ouvrant le Dyson Institute of Technology sur le campus de Dyson à Malmesbury dans le Wiltshire. Ce nouveau diplôme vise à combiner l’apprentissage académique qui sera dans un premier temps dispensé par l’Université WMG de Warwick avec une approche pratique sur le développement des produits Dyson tout en travaillant aux côtés de l’équipe d’ingénieurs Dyson qui compte 3 000 personnes. Les étudiants sortant de ce cursus n’auront pas de dettes et pourront étudier tout en étant rémunérés pendant toute la durée du programme qui s’étend sur 4 années dans la perspective de bénéficier d’un juste salaire.    
« La pénurie qui touche le Royaume-Uni ralenti Dyson tandis que nous voulons augmenter le nombre de technologies que nous développons et exportons. Nous avons donc décidé de nous attaquer directement à ce problème avec ce nouveau diplôme qui offre à la fois un enseignement théorique mais également un travail réel et un salaire tout en proposant aux étudiants de travailler avec des experts dans leur domaine d’expertise, » déclare James Dyson lors de la présentation de ses plans pour l’Institute.