​​Dyson lance son nouveau purificateur, Dyson Pure Cool.
Le seul appareil capable de purifier automatiquement toute une pièce à vivre1.

Paris, le 3 mai 2018 : Dyson dévoile ses nouveaux purificateurs Dyson Pure Cool™ qui rassemblent l’expertise des ingénieurs Dyson en matière de flux d’air, de filtration et d’électronique. Ces appareils purifient automatiquement toute une pièce à vivre et capturant 99.95% des polluants nocifs aussi petits que 0.1 microns2.

Le saviez-vous ?

La pollution intérieure peut être jusqu’à cinq fois supérieure à celle de l’air extérieur3 et peut contenir des particules microscopiques invisibles à l’œil nu. En ouvrant les fenêtres, des sources de pollution telles que la pollution urbaine ou le pollen peuvent s’inviter dans vos intérieurs. Elles se combinent également à des sources de pollution d’origine domestique telles que les produits ménagers, des poils d’animaux, les bougies parfumées, les peintures d’intérieur ou encore les vapeurs de cuisine. Les logements modernes étant mieux isolés pour respecter les normes d’isolation, les polluants peuvent ainsi être piégés à l’intérieur et la circulation de l’air peut être affectée.

“Chez Dyson nous développons des appareils avec une technologie de purification plus perfectionnée qui garantit que l’air de nos intérieurs sera plus propre. Nous concevons une technologie qui fonctionne aussi bien en laboratoire, qu’en conditions réelles. Pour nettoyer l’air chez soi, un purificateur nécessite plus qu’un filtre. Il doit détecter automatiquement la pollution, capturer les gaz et les particules ultrafines, et diffuser de l’air propre partout dans la pièce. Le purificateur Dyson Pure Cool™ rassemble toutes ces qualités, ce qui de lui un appareil qui purifie automatiquement toute une pièce à vivre4*.” Explique Paul Dawson, ingénieur et Vice-Président des catégories beauté et traitement de l’air chez Dyson.

*La norme AHAM AC1-2015 établit la manière dont les fabricants peuvent mesurer les performances de leurs purificateurs d’air au travers de “la réduction relative des particules de matière en suspension dans l’air dans une chambre d’essais donnée”. Cela signifie que leurs performances sont basées uniquement sur les taux d’efficacité de la purification de l’air. Chez Dyson, nous concevons nos appareils de manière à aller au delà d’une chambre d’essais, et nous nous concentrons sur les conditions réelles d’utilisation en intérieur – ce qui implique plus qu’un simple filtre efficace. En effet, lorsque les ingénieurs ont entrepris de concevoir un ventilateur purificateur, leur recherche a conclu que pour nettoyer convenablement une pièce entière, il était tout aussi important de détecter automatiquement les évènements polluants, capturer les particules ultrafines et diffuser un air plus propre dans toute la pièce grâce à la technologie Air Multiplier™. Seul le Dyson Pure Cool est conçu et testé pour faire tout cela[1].

Détécter, projeter, capturer : le concept unique des nouveaux purificateurs d’air Dyson.

Ces appareils intelligents, contrôlent encore mieux la qualité de votre environnement intérieur, tout en ventilant la pièce.

Détecter : un nouvel écran LCD affiche en temps réel les gaz et particules détectées par le  purificateur Dyson Pure Cool™. Un algorithme Dyson unique traite les données fournies par trois capteurs et affiche ensuite les mesures de qualité de l’air. Des lasers mesurent et détectent les particules ultrafines ; un capteur indépendant détecte la quantité de COV (composants organiques volatils tels que le benzène ou le formaldéhyde, émis par la peinture, les bougies allumées et les matériaux entrant dans la fabrication des meubles) ainsi que le dioxyde d’azote. Le troisième capteur, lui, mesure la température et l’humidité relative.

Capturer : une nouvelle génération de filtres, à 360° situés dans le socle de l’appareil, capture à la fois les particules de matière et les gaz. Les ingénieurs Dyson ont incorporé 60% de matériaux de filtration HEPA en plus dans un premier filtre plus haut et plus profond. Ils ont également ajouté un filtre en charbon actif (recouverts de Trishydroxyméthylaminomethane pour accroître l’efficacité de l’absorption et pour éliminer les gaz, NO2, formaldéhyde et benzène). C’est ainsi que neuf mètres de filtres condensés et scellés en microfibres de borosilicate capturent 99,95 % des particules polluantes aussi petits que 0,1microns. Les filtres Dyson sont conformes aux normes EN1822 et H13-A.

Projeter cet appareil est le seul purificateur doté de la technologie Air Multiplier™ et d’une amplitude d’oscillation de 350⁰ degrés, ce qui lui permet de projeter et diffuser de l’air pur uniformément dans la pièce. En étendant l’amplitude d’oscillation jusqu’à 350⁰ degrés et en utilisant la technologie Air Multiplier™, l’appareil peut projeter 290 litres d’air purifié par seconde aux quatre coins de la pièce5.

Un flux d’air repensé 

Afin d’éviter un effet de refroidissement en hiver, le purificateur Dyson Pure Cool™ possède un mode exclusif de diffusion du flux d’air. Outre le mode flux d’air vers l’avant, qui vous rafraîchit avec de l’air purifié comme avec un ventilateur, il existe à présent un mode flux d’air diffusé (ou purification seulement) qu’il est possible d’utiliser lorsque vous voulez purifier l’air sans recevoir un courant d’air frais.

-Mode ventilateur : en mode ventilateur, un déflecteur reste fixe pour fournir un puissant flux d’air purifié vers l’avant. Ceci peut vous rafraîchir en été tout en purifiant la pièce.

-Mode ambiant : le déflecteur se positionne de manière à bloquer l’ouverture frontale et dévie l’air vers l’arrière de la boucle en anneau, à un angle de 45°. Comme l’ouverture est plus grande, ceci crée un flux d’air plus diffus, consomme moins d’énergie et est plus silencieux. L’efficacité de la purification est conservée mais sans le flux d’air frais.

L’application Dyson Link App, pour un contrôle permanent, même à distance

Disponible sur iOS et Android, l’application Dyson Link App, permet de contrôler la qualité de l’air de son intérieur. Les nouveaux appareils comportent la pleine capacité de mise à jour Over the Air (OTA) – ce qui signifie que les propriétaires d’appareils Dyson pourront toujours bénéficier du logiciel Dyson le plus avancé même après l’achat de leur appareil6.

Fabriqués pour des conditions d’utilisation réelles : les purificateurs Dyson sont conçus pour fonctionner dans les intérieurs. Certains fabricants de purificateurs d’air traditionnels étalonnent leurs performances en utilisant une méthode de test en laboratoire dite “Taux de fourniture d’air pur”. Ce test est mené dans une chambre compacte de seulement 12m2, avec un ventilateur supplémentaire pour la circulation de l’air – et un seul capteur pour mesurer la qualité de l’air – rien à voir avec l’environnement moyen d’un salon.

Les ingénieurs Dyson ont créé un test de laboratoire dénommé test POLAR. Il s’effectue dans une pièce à vivre de plus grande dimension, sans ventilateur. 8 capteurs situés aux angles de la pièce et un capteur au centre collectent des données sur la qualité de l’air toutes les 5 secondes et détectent les particules de pollution de l’air intérieur 300 fois plus petites que l’épaisseur d’un cheveu. L’analyse des données recueillies par les 9 capteurs permet aux ingénieurs Dyson de garantir que les purificateurs Dyson Pure Cool™ sont les seuls appareils capables de purifier automatiquement toute une pièce à vivre. 

Contacts presse

Gabriella Clin : gabriella.clin@dyson.com

Sophie Mahieu : sophie.mahieu@dyson.com


1 Testé selon la méthode de test TM-003711 interne à Dyson, dans une pièce de 27 m2, et selon la méthode DTM801. 

Testé selon la norme EN1822. Particules en suspension dans l’air aussi petites que 0,1 micron.

Hulin et al. Respiratory health and indoor air pollutants based on quantitative exposure assessments (Santé respiratoire et polluants de l’air intérieur mis en évidence par des évaluations d’exposition quantitative), European Respiratory Journal, Oct. 2012.

4 Testé selon la méthode de test TM-003711 interne à Dyson, dans une pièce de 27 m2, et selon la méthode DTM801.

Réglé à la puissance maximum. Testé dans une pièce de 27 m2 selon la méthode de test interne de Dyson TM-003711 et la norme DTM801.   

Les tarifs standard relatifs aux données et aux messages peuvent s’appliquer. Les fonctions de l’appli peuvent varier selon l’emplacement. Nécessite le WiFi et un appareil équipé de l’appli.

 7Affiliée à la principale agence pour les appareils domestiques de Chine – l’Institut pour les appareils  électroniques domestiques (China’s Household Electronics Appliances Institute (CHEARI)

*La norme AHAM AC1-2015 établit la manière dont les fabricants peuvent mesurer les performances de leurs purificateurs d’air au travers de “la réduction relative des particules de matière en suspension dans l’air dans une chambre d’essais donnée”. Cela signifie que leurs performances sont basées uniquement sur les taux d’efficacité de la purification de l’air. Chez Dyson, nous concevons nos appareils de manière à aller au delà d’une chambre d’essais, et nous nous concentrons sur les conditions réelles d’utilisation en intérieur – ce qui implique plus qu’un simple filtre efficace. En effet, lorsque les ingénieurs ont entrepris de concevoir un ventilateur purificateur, leur recherche a conclu que pour nettoyer convenablement une pièce entière, il était tout aussi important de détecter automatiquement les évènements polluants, capturer les particules ultrafines et diffuser un air plus propre dans toute la pièce grâce à la technologie Air Multiplier™. Seul le Dyson Pure Cool est conçu et testé pour faire tout cela[1].


[1]Testé selon la norme EN1822.

Notes :

Sources de pollution domestiques


  • Pollution de l’air extérieur : des sources telles que le pollen des arbres, les particules de matières et la pollution urbaine peuvent pénétrer dans la maison et y rester piégées.
  • Cheminées et fourneaux à bois : lors de la combustion, les cheminées et fourneaux à bois émettent des particules.
  • Pollen : les plantes et les fleurs peuvent libérer dans l’air du pollen microscopique.
  • Poils d’animaux de compagnie et fèces : les chats, les chiens et autres animaux domestiques peuvent répandre ces substances microscopiques dans toute la maison.
  • Bougies parfumées : certaines substances chimiques que l’on trouve dans les bougies parfumées peuvent libérer dans l’air du benzène et du formaldéhyde lors de leur combustion.
  • Mousse de meubles : la mousse pouvant se trouver dans le mobilier peut libérer du formaldéhyde sous forme gazeuse.
  • Peintures d’intérieur : certaines peintures d’intérieur peuvent utiliser des composés organiques volatils, qui sont libérés sous forme de produits chimiques volatiles, lorsqu’ils sèchent, et potentiellement durant toute leur vie.
  • Désodorisants : certains désodorisants d’intérieur peuvent contenir certains composés organiques volatils et du benzène. Ceux-ci sont libérés avec le parfum lorsqu’il est vaporisé.
  • Plaques de cuisson à gaz et vapeurs de cuisson : les feux et la cuisson par elle-même peuvent émettre dans l’air des émanations, des odeurs et des particules.
  • Produits de nettoyage : les produits de nettoyage peuvent contenir du benzène, des vapeurs et des odeurs domestiques.
  • Moquettes, tapis et revêtements de sol : certaines  moquettes, tapis, revêtements de sol et leurs matériaux de renfort peuvent émettre du formaldéhyde lorsqu’ils sont neufs et pendant toute leur durée de vie.


Pionnier de la purification

Dyson est arrivé pour la première fois sur le segment des purificateurs en 2016, en réponse au problème global de la pollution de l’air intérieur qui prenait de l’ampleur.

Dyson a poursuivi son œuvre pionnière en matière de purificateurs en général, introduisant de nouvelles méthodes de tests en Chine, le principal marché de la purification de l’air au monde. En janvier 2018, l’Alliance industrielle pour les normes et la technologie des appareils domestiques7 a publié sa première homologation de ventilateurs purificateurs intelligents – laquelle comportait des méthodes de test développées initialement sur le campus technologique de Dyson en GB. Dyson est la première société à tester ses appareils selon cette nouvelle norme.


 Étalonnage des capteurs


Les ingénieurs Dyson ont étalonné les capteurs à l’intérieur des purificateurs Dyson Pure Cool™ au moyen de moniteurs scientifiques de teneur en particules coûtant jusqu’à £20 000. Un réseau de 30 capteurs Dyson a été installé aux côtés de labos de mesure de la qualité de l’air tant au King’s College de Londres qu’à l’université de Pékin à Beijing pour comprendre comment les capteurs Dyson réagissent, et pour s’assurer qu’ils fournissent les mêmes retours que les meilleurs équipements du monde universitaire.

On a laissé fonctionner les capteurs dans des boîtes à l’extérieur durant 6 mois, sur trois saisons différentes, dans l’humidité, la chaleur, la saleté et le gel afin de collecter des informations sur le fonctionnement dans la durée. La collecte de 288 éléments de données par seconde a fourni aux ingénieurs Dyson plus de 5 milliards de points de données à analyser et signifiait que la nouvelle génération d’appareils pourrait faire l’objet du meilleur étalonnage possible.


Gamme : les nouveaux purificateurs Dyson Pure Cool™ existent en deux versions – un format tour  à poser au sol, et un format plus petit qui se pose sur une table ou un bureau. Les deux appareils sont disponibles dans les couleurs blanc/argent et bleu acier.

Garantie : les purificateurs Dyson Pure Cool™ sont garantis 2 ans, pièces et main d’œuvre.

Télécommande : une télécommande aimantée peut être posée sur le dessus de l’appareil et utilisée pour en contrôler le fonctionnement.

Programmateur de nuit : intervalles prédéfinis allant de 15 minutes à 9 heures.

Mode nocturne : surveille et purifie en étant réglé sur silencieux, avec un affichage moins lumineux.

Oscillation sur 350⁰ : un moteur pas à pas sans balai de haute précision et un encodeur à infra-rouge permettent des angles d’oscillation variables et contrôlables, jusqu’à 350 degrés. 28 aimants séparés permettent également de paramétrer l’angle manuellement.

Connectivité : les purificateurs Dyson Pure Cool™ sont intégrés au moyen de l’appli Dyson Link app 4.1, conçue pour iOS et Android. L’appareil est compatible bi-bandes (2.4 GHz et 5 GHz), et dispose de la pleine capacité de mise à jour en ligne Over the Air (OTA) – ce qui signifie que les propriétaires d’appareils Dyson pourront toujours bénéficier du logiciel Dyson le plus avancé même après l’achat de leur appareil.

Investissement : £22 millions investis dans de nouveaux labos de test, en recherche et développement d’ingénierie, en prototypes, recherche en connectivité, et en protection de la propriété industrielle.

Prototypes : 75 ingénieurs répartis dans six pays ont développé 2 605 prototypes et sous-assemblages de l’appareil au cours du développement.

PPI et disponibilité : Modèle tour  - 599€  et modèle de bureau - 549€. Disponibles sur dyson.fr et chez les revendeurs traditionnels.

À propos de Dyson

Dyson est une société de technologie internationale ayant son siège à Malmesbury, en Angleterre. Nous transformons chaque domaine que nous investissons en réalisant des réinventions radicales et emblématiques dont le fonctionnement, les performances et l’aspect sont en rupture complète avec le passé. Nous recherchons de meilleures idées et de meilleures technologies qui résolvent les problèmes souvent ignorés par d’autres.

Dyson a plus de 25 années d’expérience et d’expertise dans le domaine de la filtration HEPA et dans les médias de filtration, et possède ses propres laboratoires de microbiologie dotés du type d’équipements que l’on associe en général aux laboratoires médicaux. Ils apportent de nouvelles recherches et soutiennent les équipes projet d’ingénierie dans le développement de dispositifs de purification hygiéniques.

La R&D globale se poursuit à un rythme soutenu, Dyson développant de nouvelles technologies ambitieuses comprenant des systèmes de moteurs, de vision, de filtration, de robotique, le machine learning et l’IA. Elle injecte cette combinaison puissante dans des produits nouveaux et existants, en concentrant ces compétences globales sur des sites clés à Singapour, au Royaume-Uni et en Chine.

Dyson en chiffres 

  • 5 : Dyson a actuellement cinq principales catégories d’appareils : les aspirateurs avec et sans fil, les appareils de traitement de l’air, les sèche-cheveux Dyson Supersonic™, les sèche-mains Dyson Airblade™ et les éclairages Dyson. En 2017 Dyson a révélé travailler depuis trois ans à la mise au point d’un véhicule électrique sur son campus de Malmesbury.

- £2.5 milliards : programme d’investissement de £ 2.5 milliards en technologie à long terme. Dyson emploie à présent 4 450 ingénieurs et scientifiques, dont la moitié basée au Royaume-Uni.

- £8 millions : en 2018, les investissements en R&D atteignent £ 8 millions par semaine.

- 11,750 : Dyson emploie plus de 11 750 personnes dans le monde.

  • 40 millions : Dyson a produit son 40 millionième moteur numérique en 2017.
  • 100 millions : Dyson a atteint le chiffre record de 100 millions d’appareils produits en 2017.

- R&D globale en 2017 : Dyson a investi dans de nouveaux locaux technologiques à Singapour, Shanghai et au Royaume-Uni. Un engagement de £330 millions sur le site d’exploitation de Singapour a été pris, en tant qu’investissement dans les futures capacités de R&D et de production avancée. En 2018, l’équipe automobile, forte de 400 personnes, déménagera dans un bâtiment ultra-moderne du terrain d’aviation d’Hullavington, un campus de 300 hectares qui sera le deuxième plus grand campus de recherche et développement de Dyson en Grande-Bretagne.

- £31 millions : Dyson réalise un investissement de £31 millions destiné à pallier la pénurie d’ingénieurs au Royaume-Uni. L’Institut d’ingénierie et de Technologie Dyson a ouvert ses portes sur le campus Dyson de Malmesbury en septembre 2017, avec une promotion initiale de 33 ingénieurs en premier cycle. 28 % des recrues étaient des femmes, presque le double de la moyenne britannique de 15 %.​