Dyson prend à nouveau la parole à l’occasion
de la journée nationale de la qualité de l’air
Dyson prend à nouveau la parole à l’occasion
de la journée nationale de la qualité de l’air

Le 18 septembre 2019 : Créée en 2015, la journée nationale de la qualité de l’air a pour objectif de sensibiliser le grand public à l’importance de respirer un air de bonne qualité. Lors de cette 5ème édition, Dyson prend à nouveau la parole pour partager ses connaissances en matière de pollution de l’air intérieur et ses solutions technologiques. Pour la première fois, Dyson apporte son soutien à un acteur incontournable de l’action contre les maladies respiratoires : la Fondation du Souffle pour encourager la France à changer d’air 

 

Le saviez-vous?
  • L’air intérieur que nous respirons peut-être jusqu’à 5 fois[1] plus pollué que l’air extérieur.
  • La pollution intérieure peut provenir de l’extérieur notamment lorsque nous ouvrons nos fenêtres ou nos portes, mais elle peut également résulter des activités quotidiennes réalisées chez soi (cuisinières à gaz et fumées de cuisson ou bougies, appareils ménagers, produits d’entretien ou de nettoyage, etc.)
  • La chambre à coucher peut être un espace pollué et les sources potentielles proviennent de la pollution urbaine ou des COV (Composants Organiques Volatils).
  • Les logements modernes étant mieux isolés pour respecter les normes d’isolation, les polluants peuvent être piégés à l’intérieur et la circulation de l’air peut être affectée.

 
Pourtant nous passons jusqu’à 90 % du temps à l’intérieur
De nos jours nous passons jusqu’à 90% de notre temps à l’intérieur, que ce soit pour travailler, manger, faire de l’exercice, dormir ou jouer[2].
Lorsque nous parlons de pollution, nous parlons souvent de la pollution extérieure. Mais à l’intérieur, l’air n’est pas ce qu’on pourrait croire. Outre la pollution venant de l’extérieur lorsque nous ouvrons les portes ou les fenêtres, les activités quotidiennes et les objets domestiques peuvent également polluer l’air.
 
Dans la chambre à coucher où nous pouvons passer jusqu’à un tiers de notre existence[3], il est par exemple possible de trouver des COV (composés organiques volatils) provenant de produits de soins personnels tels que des extraits de cosmétiques, de laque pour cheveux ou encore du parfum et des bougies parfumées. Dans la cuisine et dans les salons, les produits de nettoyage émettent des également des COV et sont issus des plaques de cuisson à gaz et autres procédés de cuisson libèrent des particules, des émanations et des odeurs ; et les tapis peuvent engendrer poussière et allergènes.
 
Résoudre les problèmes que les autres ignorent, telle a toujours été la raison d’être des ingénieurs Dyson
 
« Chez Dyson, un des principes qui nous guide lorsque nous fabriquons de nouvelles technologies est que nous résolvons de vrais problèmes, pour de vraies personnes, dans de vrais foyers. En tirant parti de nos connaissances scientifiques et techniques, nous nous mettons au défi de créer des inventions d’une manière différente et plus efficace. » explique Paul Dawson, Vice-Président de Dyson Health and Beauty.
 
 
Purificateur d’air Dyson Pure Cool (appareil connecté)

Détecte : un écran LCD affiche en temps réel les gaz et particules détectés par le purificateur grâce à un algorithme Dyson unique qui traite les données fournies par trois capteurs et affiche ensuite les mesures de qualité de l’air.

Capture : La nouvelle génération de filtres Dyson capturent 99,95% des particules polluantes aussi petites de 0,1microns[4].

Projette : cet appareil est doté de la technologie Air Multiplier™ et d’une amplitude d’oscillation de 350 degrés, ce qui lui permet de projeter et diffuser de l’air pur uniformément dans la pièce. L’appareil peut projeter 290 litres d’air purifié par seconde aux quatre coins de la pièce.

Purificateur d’air Dyson Pure Hot + Cool™ (appareil connecté)

Détecte, capture et projette.

Mode chauffage : les ingénieurs Dyson ont optimisé la géométrie de l’amplificateur d’air pour équilibrer le brassage dans la pièce et ont testé 80 configurations de chauffage différentes de l’élément chauffant pour aboutir à la configuration la plus adaptée. Grâce à un contrôle thermostatique, le purificateur Dyson Pure Hot+Cool™ maintient automatiquement la pièce à la bonne température. La fonction chauffage s’active en mode veille une fois la température « idéale » atteinte et se remet en marche dès qu’elle détecte une baisse de la température.

 
Ventilateur purifiant Dyson Pure Cool Me™

Le ventilateur purifiant Dyson Pure Cool Me™ est conçu pour votre espace personnel, et vous permet de contrôler la qualité de votre air et votre température de confort.

Pour ce type de technologie, réussir à obtenir un flux d’air dirigé est essentiel. La technologie Dyson Core Flow™ a été mise au point afin de projeter un jet d’air précis et ciblé pour rafraîchir l’utilisateur et lui fournir un air plus pur tout au long de l’année.
En ajustant le dôme situé sur le dessus de l’appareil, il est possible de contrôler précisément l’angle du flux d’air.

Le filtre HEPA capture 99,95 % des particules ultrafines jusqu’à 0,1 micron comme le pollen, les spores de moisissures, les bactéries, et le charbon actif et piège les gaz, les odeurs et les émanations domestiques telles que les COV.

Fabriqués pour des conditions d’utilisation réelles  
Les purificateurs Dyson sont conçus pour fonctionner dans les intérieurs réels. Certains fabricants de purificateurs d’air traditionnels étalonnent leurs performances en utilisant une méthode de test en laboratoire dite “Taux de fourniture d’air pur”. Ce test est mené dans une chambre compacte de seulement 12m2, avec un ventilateur supplémentaire pour la circulation de l’air – et un seul capteur pour mesurer la qualité de l’air – rien à voir avec l’environnement moyen d’un salon.
 
Les ingénieurs Dyson ont créé un test de laboratoire dénommé test POLAR. Il s’effectue dans une pièce à vivre de plus grande dimension, sans ventilateur. 8 capteurs situés aux angles de la pièce et un capteur au centre collectent des données sur la qualité de l’air toutes les 5 secondes et détectent les particules de pollution de l’air intérieur 300 fois plus petites que l’épaisseur d’un cheveu. L’analyse des données recueillies par les 9 capteurs permet aux ingénieurs Dyson de garantir que les purificateurs Dyson Pure Hot+Cool™ sont les seuls appareils capables de purifier automatiquement toute une pièce à vivre.
Le purificateur Dyson Pure Cool™ et Dyson Pure Cool Me™ testés par l’Institut Pasteur de Lille
 
L’objectif de ce test : évaluer si l’appareil, doté d’un filtre HEPA, pouvait capturer des particules aussi petites que 0,1 microns. Mise en place d’une étude dans des conditions expérimentales maîtrisées au sein de l’unité de Sécurité Microbiologique de l’institut : chambre de test étanche de 0,537 m3, diffusion de microorganismes dans l’air, action du purificateur, prélèvement d’air pour analyse.
 
Résultat : l’Institut Pasteur de Lille, confirme que le Dyson Pure Cool™ et le Dyson Pure Cool Me™ éliminent plus de 99% des particules aussi petites que les virus[5]

 
La Fondation du souffle
 
 La Fondation du Souffle, fondation de recherche reconnue d’utilité publique, agit pour le Souffle et pour la Vie. Elle réunit les forces les plus vives du monde de la pneumologie autour de trois missions :

  • Financier la recherche en pneumologie
  • Informer le grand public sur les avancées de la recherche, les nouvelles pistes thérapeutiques et sur la prévention des maladies respiratoires.
  • Aider les malades en situation de précarité.

 
Réunir sous un même toit des professionnels de santé, des maladies et des bénévoles d’associations – dont l’une fût créée il y a près de 100 ans – amplifie leur parole et leurs actions.
C’est grâce au soutien et à la générosité de ses donateurs que la Fondation du Souffle est en mesure d’agir et de contribuer à sauver des vies.
 
A l’occasion de la journée nationale de la qualité de l’air, la Fondation du Souffle diffuse une brochure éducative soutenue par Dyson, visant à informer la population sur la pollution intérieure et extérieure et sur les réflexes à adopter au quotidien.  Brochure disponible à la Maison du Poumon durant toute l’année et sur son site internet : www.lesouffle.org
 

Contact presse
Chloé Norest : chloe.norest@dyson.com
Sophie Mahieu : sophie.mahieu@dyson.com

 
A propos de Dyson

  • 5 : Dyson a actuellement cinq principaux types d’appareils : les aspirateurs avec et sans fil, les appareils de traitement de l’air, les technologies de soin des cheveux, les séchoirs à main Dyson Airblade™ et les éclairages Dyson. En 2017, Dyson a révélé travailler depuis trois ans à la mise au point d’un véhicule électrique sur son campus de Hullavington.
  • £2,5 milliards : programme d’investissement de £2,5 milliards en technologie à long terme. Dyson emploie à présent 4 450 ingénieurs et scientifiques, dont la moitié est basée au Royaume-Uni.
  • R&D mondiale en 2017 : Dyson a investi dans de nouveaux centres technologiques à Singapour, à Shanghai et au Royaume-Uni. Un engagement de £330 millions dans le site d’exploitation de Singapour a été pris, en tant qu’investissement dans les futures capacités de R&D et de production avancée. En 2018, l’équipe automobile forte de 400 personnes a déménagé dans un bâtiment ultra-moderne du terrain d’aviation de Hullavington, un campus qui sera le deuxième plus grand campus de recherche et développement de Dyson en Grande-Bretagne.
  • £31 millions : Dyson réalise un investissement de £31 millions destiné à pallier la pénurie d’ingénieurs au Royaume-Uni. L’Institut d’ingénierie et de Technologie Dyson a ouvert ses portes sur le campus Dyson de Malmesbury en septembre 2017, avec une promotion initiale de 33 ingénieurs en premier cycle. 28% des recrues de 2017 étaient des femmes, presque le double de la moyenne britannique de 15%.

[1] Hulin et al, Respiratory health and indoor air pollutants based on quantitative exposure assessments, European Respiratory Journal, Oct. 2012
[2] Klepeis NE, Nelson WC, Ott WR, et al. The National Human Activity Pattern Survey (NHAPS): a resource for assessing exposure to environmental pollutants. J Expo Anal Environ Epidemiol 2001;11:231-52.
[3] Basé sur la moyenne recommandée de 8 heures de sommeil par jour.
[4] Tested for filtration efficiency at 0.1 microns (EN1822), air projection, purification coverage in a 81m3 room and heating performance in a 35m3 room
[5] Testé sur le virus Influenza H1N1, Mars 2019