Le plus hygiénique des sèche-mains, désormais 35% plus silencieux.1

Paris, le 27 septembre 2016 : Saviez-vous que le lavage des mains ne suffit pas à limiter la prolifération des bactéries même si celui-ci s’effectue avec de l’eau tiède et du savon ? En effet, des mains humides peuvent transmettre jusqu’à 1 000 fois plus de bactéries que des mains sèches. C’est pourquoi les ingénieurs Dyson travaillent pour développer des sèche-mains toujours plus performants et hygiéniques pour garantir un séchage efficace et complet.

Problème : Certains sèche-mains fonctionnent avec un moteur à faible puissance, ce qui leur permet de réduire le bruit du moteur et d’être ainsi plus silencieux. Cependant, le temps de séchage est rallongé, ce qui entraîne quelques utilisateurs à quitter les sanitaires en ayant les mains encore humides et augmentant les risques de prolifération des bactéries.2 D’autres sèche-mains sont équipés d’un moteur plus gros pour améliorer leur performance de séchage ; leur niveau sonore est toutefois très élevé et occasionnant une gêne pour des lieux tels que des bureaux ou des espaces de relaxation.

Solution : Avec la dernière innovation de la technologie Airblade™, les ingénieurs Dyson ont réussi à inventer un sèche-mains qui ne fait aucune concession : ni sur l’efficacité de séchage, ni sur l’hygiène ou le niveau sonore. Pour cela, ils ont combiné leurs expertises en aérodynamique, acoustique et moteurs afin d’améliorer la technologie en peaufinant le parcours du flux d’air dans l’appareil et en réduisant le niveau sonore.

« J’ai mis au défi nos ingénieurs de développer un sèche-mains qui répond aux besoins d’espaces sensibles au bruit tout en maintenant les performances qui font des sèche-mains Dyson Airblade™ les plus rapides et qui leur permettent de se sécher les mains de façon hygiénique. Le nouveau Dyson Airblade V est donc 35% plus silencieux que son prédécesseur et permet de se sécher les mains en 12 secondes, soit un temps de séchage très rapide. » James Dyson

Les ingénieurs ont donc mis au point un appareil dont les coûts de fonctionnement sont réduits de 38% par rapport au modèle précédent et de 98% par rapport 

aux essuie-mains papier. 3

​Les tests acoustiques montrent que le nouveau sèche-mains Dyson Airblade V est désormais 35% plus silencieux que son prédécesseur. Cela a été rendu possible grâce à :

  • La précision des fentes d’air : la taille des fentes par lesquelles l’air sort de la machine a été  réduite de 0,8mm à 0,5mm. Cela permet de maintenir la vélocité de l’air tout en réduisant le niveau sonore.
  • Un moteur aérodynamique : à l’intérieur du moteur, une turbine redessinée et un diffuseur intégré permettent d’optimiser l’acoustique des flux d’air à travers le moteur.
  • Un moteur numérique Dyson V4 reprogrammé : réglé précisément à 1000 W (contre 1600 W précédemment) pour attirer moins d’air dans l’ensemble de la machine tout en réduisant le bruit et maintenir un séchage rapide et hygiénique avec de l’air de qualité HEPA.

Appareil certifié par Quiet Mark

La Noise Abattement Society a testé et approuvé le niveau de décibels ainsi que la qualité sonore du sèche-mains Dyson Airblade V et lui a attribué le label Quiet Mark. Ce label a été créé en réponse aux questions liées à la santé publique sur les effets psycho-physiologiques de son excessif ou invasif causé par les appareils.

Le plus hygiénique des sèche-mains

Les sèche-mains Dyson Airblade™ utilisent des filtres HEPA qui capturent 99,9% des particules de la taille des bactéries présentes dans l’air des sanitaires. Les mains sont donc séchées en 12 secondes avec de l’air plus propre et non de l’air vicié. L’appareil contient un additif antibactérien qui aide à empêcher le développement des bactéries sur les surfaces externes de l’appareil.

Faibles coûts de fonctionnement

Les coûts de fonctionnement des sèche-mains Dyson Airblade™ sont jusqu’à 80% moins élevés que ceux d’autres sèche-mains et jusqu’à 98% par rapport aux essuie-mains papier. Cet appareil coûte 31€  par an en frais de fonctionnement tandis qu’un distributeur d’essuie-mains papier peut coûter jusqu’à 1 460€ par an. Il permet donc de sécher 24 paires de mains pour le prix d’un essuie-mains papier3. Les coûts de fonctionnement du sèche-mains Dyson Airblade V ont été réduits de 38%  par rapport au sèche-mains Dyson Airblade V original, grâce notamment à une consommation électrique moindre.

Ecologique

Les sèche-mains Dyson Airblade™ produisent jusqu’à 79% moins de CO2 que d’autres sèche-mains et jusqu’à 76% moins que les essuie-mains papier. Les émissions de CO2 du nouveau sèche-mains Dyson Airblade V ne s’élèvent plus qu’à 2,4g  par séchage contre 3,5g pour l’ancienne référence du Dyson Airblade V.4

Profil peu épais et compact

Avec un design fin et compact, le sèche-mains Dyson Airblade V dépasse du mur de seulement 10 cm ; ce qui permet un gain de place dans les sanitaires et ne nécessite pas de renfoncement. La plaque située à l’arrière du sèche-mains facilite l’installation et la maintenance.

Hygiène

Les sèche-mains Dyson Airblade™ ont été prouvés comme étant aussi hygiéniques que les essuie-mains papier, grâce aux recherches menées par l’université de Bradford5 (publication dans le Journal of Applied Microbiology), par l’Institut de Recherche Microbiologique6, le College of Medecine (Université de Floride7) et le Campden BRI8

Réduction du niveau sonore par rapport au premier sèche-mains Dyson Airblade V.

2 Dr Patrick, G. Findon and T. E. Miller: Residual moisture determines the level of touch-contact associated

3 Pour en savoir plus sur les coûts de fonctionnement http://www.dyson.fr/seche-mains/les-couts.aspx

4 Calculé à l’aide du logiciel GaBi fourni par PE International, et de la méthode développée grâce au programme Carbon Trust, sur la base d’une utilisation du produit pendant cinq ans. Le temps de séchage a été mesuré grâce à la méthode Dyson 769 fondée sur le protocole NSF P335 prenant comme base 0,1 g d’humidité résiduelle.

5 A.M. Snelling, T. Saville, D. Stevens et C.B Beggs, Evaluation comparative de l’efficacité hygiénique d’un sèche-mains ultra-rapide par rapport à un sèche-mains à air chaud, Journal of Applied Microbiology, Volume 110, Première édition de janvier 2011, pages 19-26

6 Etude commissionnée par Dyson. Sujet: basée sur un protocole dérivé de la norme Européenne NF EN 1500 (Septembre 1997) – comparaison de la contamination microbienne des mains avec et sans séchage. Institut de Recherche Microbiologique, 6 Mars 2009

Etude commissionnée par Dyson. Sujet: une étude base sur la contamination bactérienne des zones très fortement touches et des méthodes de séchage dans les sanitaires publics College of Medicine, Université de Floride. 29 Octobre 2011

8Etude commissionnée par Dyson et réalisée par me Campden BRI (Chipping  Campden) Limited

  • Rapport sur l’analyse de la génération et de la diffusion d’aérosols microbiens, Test 1 : test réalisé sur les sèche-mains Dyson Airblade AB14 le 6 Mars 2014
  • Rapport sur l’analyse de la génération et de la diffusion d’aérosols microbiens, Test 2 : test réalisé sur les sèche-mains Dyson Airblade V (AB08) le 6 Mars 2014
  • Rapport sur l’analyse de la génération et de la diffusion d’aérosols microbiens, Test 3 : test réalisé sur les sèche-mains Dyson Airblade Tap (AB09) le 6 Mars 2014