Le sèche-cheveux Dyson Supersonic™ est enfin disponible en France
Révolutionnez vos habitudes de séchage :
le sèche-cheveux Dyson Supersonic™ est enfin disponible en France

Paris, le 31 août 2016 : Il y a 4 mois, le sèche-cheveux Dyson Supersonic™ faisait son apparition et bouleversait l’univers de la beauté. Lancé tout d’abord au Japon, il arrive aujourd’hui en France pour révolutionner votre routine de séchage. Avec une conception complètement repensée et utilisant un flux d’air rapide et précis, les ingénieurs Dyson ont résolu les problèmes inhérents aux sèche-cheveux traditionnels pour permettre un coiffage plus sain et plus précis.

“Les sèche-cheveux peuvent être lourds, inefficaces et faire un bruit assourdissant. En les étudiant de plus près, nous nous sommes également aperçus qu’ils pouvaient abimer les cheveux en profondeur. J’ai donc mis les ingénieurs au défi de réellement comprendre la science capillaire, et de concevoir notre propre interprétation du sèche-cheveux, un appareil qui selon nous, viendrait résoudre ces problèmes”. James Dyson

Tout est parti d’un moteur…
Le sèche-cheveux Dyson Supersonic™ fonctionne grâce au moteur numérique Dyson V9, mis au point par une équipe de 15 ingénieurs moteurs dédiée à cet appareil. Il s’agit du moteur numérique Dyson, le plus petit, le plus léger et le plus avancé.
Il est jusqu’à 8 fois plus rapide que ceux des sèche-cheveux traditionnels et pèse moitié moins[1]. Grâce à sa petite taille, il peut être placé dans le manche de l’appareil. Ainsi, l’ergonomie du Dyson Supersonic™ est différente de celle des sèche-cheveux traditionnels dans lesquels le moteur est placé dans la tête de l’appareil. La prise en main est donc plus équilibrée.

L’objectif : prendre soin de vos cheveux
Le principal problème avec les sèche-cheveux traditionnels est qu’ils atteindre de très hautes températures et abîmer en profondeur la fibre capillaire. Le Dyson Supersonic™ est doté d’un capteur thermique qui mesure la température du flux d’air 20 fois par seconde et transmet les données au microprocesseur de l’appareil qui ajuste l’élément chauffant en conséquence. Un contrôle quasi permanent de la température est assuré, ce qui protège la brillance naturelle des cheveux.

Ça vous rappelle quelque chose ?
Le Dyson Supersonic™ utilise une technologie Dyson brevetée bien connue, la technologie Air Multiplier™. Utilisée sur les ventilateurs sans pales Dyson, elle permet d’amplifier le volume d’air aspiré par le moteur et de projeté ainsi un flux d’air plus puissant et homogène.

De la puissance, en silence
Le bruit d’un sèche-cheveux peut être assourdissant et gêner aussi bien l’utilisateur que son entourage. En retravaillant la forme et le nombre de pales de la turbine du moteur, les ingénieurs acousticiens ont conçu un sèche-cheveux plus silencieux que les autres, tout en ne faisant aucun compromis sur la performance.
Le chemin parcouru par l’air dès son entrée dans la machine a été retravaillé afin de réduire les turbulences. La turbine, composée de 13 lames, en lieu et place des 11 habituelles, permet de repousser certains tons du moteur à une fréquence inaudible par l’oreille humaine. Enfin, un support isolant en caoutchouc permet d’éviter que le moteur ne vibre contre la partie intérieure du manche, ce qui réduit le transfert de bruit entre le moteur et le boîtier.

Comment se coiffer avec le Dyson Supersonic™ ?
Avec ses 3 niveaux de température, 3 vitesses de souffle et une touche air froid, la température et le flux d’air peuvent être parfaitement ajustés selon les besoins de l’utilisateur.
Trois embouts aimantés, faciles à attacher et ajuster, vont permettre des coiffages simples et encore plus précis.

Découvrez en images toutes les astuces de Cut by Fred, ambassadeur du Dyson Supersonic™ en France, pour donner du style à toutes les types de cheveux :


[1]Comparé aux 10 sèche-cheveux les plus vendus au Japon en Mars 2015

Notes

Ce qu’il faut retenir sur le sèche-cheveux Dyson Supersonic™

  • Dyson a investi 50 millions de livres sterling dans le développement du Dyson Supersonic™
  • Dyson a créé son propre laboratoire capillaire au sein du Centre de Recherche, Design et Développement
  • 1 625 kilomètres de cheveux naturels ont été utilisés dans le cadre du développement
  • 600 prototypes ont été réalisés
  • Plus de 100 brevets ont été déposés ou sont en cours de validation
  • 4 ans de développement ont été nécessaires
  • 103 ingénieurs ont travaillé sur ce projet 
  • Garanti 2 ans pièces et main d’œuvre
  • PPI : 399€
  • Disponibilité: à partir du 31 août 2016 sur dyson.fr et chez colette
                         à partir du 7 septembre chez Sephora 

L’industrie des soins capillaires en chiffres 

  • 880 millions d’euros en Europe et 45 millions en France
  • 1.9 million d’unités sont vendues chaque année en France
  • Un sèche-cheveux est remplacé tous les 6 ans en moyenne

Comportements[2]

  • 50% des gens accordent énormément d’importance à l’apparence de leurs cheveux
  • En moyenne, une femme possède 3,3 appareils de coiffage
  • Un quart des Européens utilisent un sèche-cheveux 4 à 5 fois par semaine

​A propos de Dyson
Dyson est une entreprise de technologie mondiale. Nous transformons chaque marché sur lequel nous rentrons avec des réinventions radicales et emblématiques qui fonctionnent, sont performants et qui ne ressemble en rien à ce qui existe déjà. Nous nous concentrons sur de meilleures idées et de meilleures technologies pour résoudre des problèmes que d’autres préfèrent ignorer.

  • 6 : Dyson compte aujourd’hui 6 principales catégories : les aspirateurs traîneaux, les aspirateurs sans fil, le traitement de l’air, les sèche mains Dyson Airblade™, Jake Dyson Light, et les sèche-cheveux.
  • 75 : c’est le nombre de pays où sont vendus les Dyson
  • 1,5 milliard de dollars : c’est ce que Dyson a investi dans le développement des futures technologies. Nous travaillons actuellement sur quatre nouvelles catégories de produits  et allons lancer 100 nouveaux produits à travers le monde dans les 4 prochaines années.
  • ​5 millions : Dyson collabore avec plus de trente universités pour mettre au point des technologies innovantes, ce qui comprend un investissement de 5 millions de livres sterling dans un laboratoire de robotique commun avec l’Imperial College de Londres et le laboratoire de mécanique des fluides à l’Université de Cambridge.
  • ​5 000 : Dyson emploie 5 000 personnes à travers le monde dont un tiers d’ingénieurs.​
  • 1995, c’est l’année où Dyson vend son premier aspirateur traîneau, le DC02 soit deux ans après que le premier aspiro-brosseur, le DC01 soit vendu.